Secteurs d’activité

Les secteurs d’activités économiques prioritaires ciblés sont les suivants :

  • Transformation agroalimentaire et production agricole spécialisée;
  • Transformation métallique spécialisée;
  • Technologies environnementales;
  • Services technologiques ou à valeur ajoutée;
  • Tourisme.

Transformation agroalimentaire

  • La région de l’Estrie regroupe plus de 200 établissements de transformation agroalimentaire, qui rassemblent plus de 2 000 emplois
  • 12 % de ces établissements sont situés sur le territoire de la région des Sources
  • La transformation de viande et volaille est une activité majeure dans la région, avec 23 % des établissements qui s’y consacrent

La région compte plusieurs atouts :

  • Des activités clés directement sur le territoire de la MRC : abattage HACCP, transformation de Viandes Sélectionnées des Cantons (élevage sans hormone, traçabilité des produits, etc.)
  • Grands terrains industriels disponibles, à des prix extrêmement avantageux qui représentent moins du tiers des prix demandés par les municipalités voisines
  • Grande capacité d’approvisionnement et de traitement de l’eau
  • Synergies possibles avec la forte production agricole locale et régionale
  • Plusieurs entreprises importantes dans la région tels que Viandes Laroche, Fromagerie l’Oiseau Bleu et Savoura
  • Accès à une main-d’œuvre qualifiée et à une expertise pointue
Transformation agroalimentaire MRC : % des établissements Estrie : % des établissements
Viande et volaille 23 % 18 %
Produits de l’érable 13 % 21 %
Produits laitiers 13 % 11 %
Produits du miel 13 % 4 %
Mets préparés 13 % 3 %
Fruits et légumes 9 % 12 %
Autres 16 % 31 %

Transformation métallique spécialisée

  • La région de l’Estrie regroupe plus de 6 700 emplois dans le secteur de la transformation métallique
  • La fabrication de matériel de transport est un des sous-secteurs phares de la région de l'Estrie, avec plusieurs donneurs d’ordres d’importance comme BRP, Waterville TG et Cooper Standard
  • La MRC des Sources regroupe pour sa part déjà une vingtaine d’entreprises en transformation métallique, dont plusieurs connaissent une forte croissance et exportent leurs produits

Le territoire dispose de plusieurs atouts pour les entreprises du secteur :

  • Grands terrains industriels disponibles, à des prix extrêmement avantageux qui représentent moins du tiers des prix pratiqués dans les municipalités voisines
  • Ressources énergétiques abondantes et à bas prix : lignes électriques haute tension et gaz naturel
  • Une concentration d’entreprises aux expertises variées et agissant souvent en synergie
  • Usinage, fabrication, soudure et réparation de pièces métalliques, sous-traitance électromécanique
  • Produits et services spécialisés, par ex. : semi-remorque à convoyeur (ABS Remorques), lames au carbure pour l’enlèvement de la neige (Usinage Pro 24), peinture sèche pour métaux (Concept PROMET), produits de ventilation industrielle (Ateliers Beauchemin)
  • Les entreprises du secteur peuvent compter sur deux réseaux qui soutiennent le maillage et le développement du secteur et font valoir leurs intérêts auprès des décideurs gouvernementaux :
    • Réseau de transformation métallique du Québec (RTMQ)
    • Pôle d’excellence québécois en transport terrestre
    • Le Centre de métallurgie du Québec situé à Trois-Rivières apporte son expertise à l’industrie en termes de nouveaux procédés métallurgiques et d’optimisation des produits
    • Le centre Mécanium, situé à Saint-Georges, soutient les entreprises dans le développement d’innovations en mécanique industrielle
    • Le Centre de transfert technologique en écologie industrielle situé à Sorel-Tracy

Transformation métallique Estrie : % des emplois
Fabrication de matériel de transport 45 %
Fabrication de machines 32 %
Fabrication de produits métalliques 23 %

Technologies environnementales

Les technologies environnementales représentent un secteur prometteur dont la MRC des Sources souhaite soutenir le développement. Avec trois entreprises déjà implantées et plusieurs projets actuellement à l’étude, un véritable dynamisme s’installe dans la MRC autour de ce secteur.

  • Synergies facilitées avec le tissu industriel en place grâce au créneau d'excellence Bio-industries environnementales de l’Estrie qui rassemble :
    • Huit centres ou groupes de recherches spécialisés
    • Une vingtaine d’entreprises qui utilisent des biotechnologies, des bioprocédés ou de la biomasse en vue de réduire ou d'éliminer les impacts sur l'environnement
    • Entreprises phares : Enerkem, exp., Nova Envirocom, Bio-terre Systems
  • Un allié de taille en recherche : l’Institut National de Recherche Scientifique (INRS), Centre Eau Terre Environnement
    • Programme de recherche en assainissement et valorisation axé sur le développement de technologies environnementales
    • Expertise reconnue en matière de traitement et de valorisation des matières résiduelles et des sites contaminés par les métaux toxiques
  • Main-d’œuvre qualifiée grâce à plusieurs programmes de formation spécialisés offerts à proximité :
    • Programmes en génie et en environnement des universités de Sherbrooke et du Québec à Trois-Rivières
    • Formations techniques en technologie minérale (géologie appliquée, exploitation, minéralurgie) et en écologie industrielle

Services technologiques ou à valeur ajoutée

Les technologies de l’information et des communications représentent un secteur prometteur dont la MRC des Sources reconnaît l’importance et souhaite soutenir le développement.


Des avantages pour l’implantation d’un centre de données :

  • De vastes terrains à coûts imbattables
  • Deux sources d’énergie abondantes, fiables et économiques : hydroélectricité (avec rabais de 10 ans pour gros utilisateurs) et gaz naturel
  • Un climat favorable et des sources d’eau fraîches pour le refroidissement des serveurs
  • La présence de fibre optique déjà sur le territoire

  • Une expertise pointue disponible :

    • Recherche universitaire et programmes de formation en informatique et en gestion de l’information :
      • Université de Sherbrooke (du 1er au 3e cycle)
      • Bishop’s University (1er et 2e cycle)
      • Université du Québec à Trois-Rivières (1er et 2e cycle)
      • Centre de productique intégrée du Québec (CCTT à Sherbrooke), qui offre une expertise notamment en réseautique, progiciels de gestion et en programmation
      • 15 programmes de formation technique offerts dans la région témoignent de l’intérêt de la relève pour ce secteur d’activité.

    Tourisme

    Sur le plan touristique, le schéma d’aménagement de la MRC reconnaît deux pôles d’accueil (Danville et Saint-Camille), des sites récréotouristiques (étang Burbank, secteur Trois-Lacs, Mont-Ham, villages de Danville et de Saint-Camille) et un secteur de villégiature concentré (lac Saint-Georges).

    L’industrie du tourisme compte 65 entreprises ou intervenants touristiques sur le territoire des Sources, dont 25 sont des lieux d’hébergement et trois des restaurants. Ce secteur emploie environ 150 personnes, un nombre qui fluctue considérablement en période estivale.

    Concernant l’hébergement offert, aucune construction neuve n’a été réalisée depuis les années 1990. L’enjeu principal est la mise en place d’un produit d’appel touristique majeur générateur de nuitées auquel pourrait se greffer une offre secondaire en matière de produits et services touristiques (hébergement, stations-service, commerces, etc.). Le projet de parc régional du Mont-Ham a été désigné comme devant être ce produit d’appel.